Colonne vertébrale et douleurs thoraciques

Une douleur thoracique n'est pas toujours synonyme de maladie cardiaque. Le blocage d'une articulation costo-vertébrale ou d'une articulation vertébrale de la colonne thoracique entraîne souvent des douleurs semblables à celles provoquées par la maladie d'un organe interne (cœur, poumons, estomac, intestin, foie, vésicule biliaire, etc.).

Ces troubles proviennent fréquemment d'une mauvaise répartition des charges ou de mouvements uniformes effectués sur une longue période.

En cas de douleurs thoraciques, le chiropraticien examine son patient pour exclure en premier lieu une maladie au niveau d'un organe, ce qui demanderait une autre thérapie – souvent en étroite collaboration avec le médecin de famille ou un spécialiste.

Un mécanisme du réflexe complexe existe entre le système nerveux central (cerveau, moelle épinière) et les organes internes, la peau, les muscles et les articulations. Un blocage peut entraver la fonction d'une articulation, entraîner des troubles identiques à ceux d'un organe malade ou renforcer les douleurs existantes. D'autre part, une maladie au niveau des organes internes peut provoquer une réaction dans la colonne vertébrale et sa musculature, intensifiant ainsi les symptômes de la maladie.

Au cours de son traitement, l'ajustement d'une articulation vertébrale dans ce cas, le chiropraticien résorbe le dysfonctionnement mécanique et optimise le flux nerveux. La musculature se détend et la circulation sanguine s'améliore, ce qui exerce une influence positive sur les organes internes.